Navigation

Dernière nouvelle

Pas de sujet d'actualité disponible. Toutes les nouvelles

Galeries photos

Suivez-moi

km 15 140 - Artigueloutan - France

Extras

 
La cordillère des records...
29/09/2007

 

 

Pérou : Huaraz - Pativilca - Lima

Le temps s’est un peu amélioré sur la cordillère, nous permettant enfin de profiter de quelques superbes panoramas. Mais seulementcordillère blanche les matinées !… Une après-midi, les quelques grosses gouttes mélangées à des petits morceaux de glace qui nous sont tombés dessus donnaient une idée de ce qui nous attendait si l’énorme orage qui grondait derrière nous, dans un ciel particulièrement noir, nous rattrapait…coucher de soleil, lever de pleine lune! Une petite accélération et beaucoup de chance nous ont tirés de ce mauvais pas. Le soir même, lors d’un bivouac à 3800m d’altitude, ce mélange de pluie et de glace s’est à nouveau manifesté, mais cette fois, la tente était montée et nous étions à l’abri… Nous avons fini l’ascension du col dans un paysage digne des plainesplateau à 3700m de Mongolie. Un immense plateau, à 3700m d’altitude, sépare en effet à cet endroit la cordillère noire de la cordillère blanche. Le rio Santa (que nous aurons suivi quasiment de son embouchure jusqu’à sa source) serpente au milieu, et seules quelques fermes isolées témoignent de la présence d’un peu de vie humaine.col à plus de 4000m
Arrivés au col, à plus de 4000m d’altitude, nous profitons une dernière fois de cette ambiance particulière avant de descendre vers le Pacifique.70km de descente, sans pédaler ! Emportés dans notre élan, nous ferons ce jour-là près de 150km. La journée des records donc, avec la plus haute altitude que nous atteindrons avec Florence durant ces 6 premiers mois, et la plus longue distance journalière parcouru pour l’instant...

Aujourd’hui, nous sommes à Lima, préparant un transfert long et semé d’embûches vers la Nouvelle Zélande. Il n’y a en effet pas d’avion entre Lima et Auckland. Nous devons aller jusqu’à Santiago du Chili. L’avion étant beaucoup trop cher entre Lima et Santiago, 54 heures de bus nous attendent. Nous devons aussi emballer les vélos dans des cartons encore plus solides que la dernière fois, au cas où (!)…

Voir les photos dans la galerie "Pérou" (photos 61 à 73).

Impressions générales sur notre passages au Pérou .

 

 
 
   
378224 visites