Budget

Lorsque l’investissement en équipement est réalisé, le budget dépend de l’éloignement et de la durée du voyage
Dans l’idéal, plus on part loin, plus il faudrait y rester longtemps, de manière à rentabiliser le transport, qui est toujours la part la plus lourde d’un budget.

1. En France, partir de chez soi, faire une boucle de une, deux ou trois semaines et revenir chez soi à vélo ne coûte que l’achat de nourriture ! C’est la version la moins chère possible, qui peut revenir à moins de 12 euros par jour.flo

2. En Europe, le transport aller/retour jusqu’au site de la randonnée sera une part conséquente du budget. Le vélo doit se transporter dans une housse (très chère en magasin donc à faire plutôt soi-même, en tissu récupéré solide, ou bien en carton récupéré, mais alors l’utilisation devient unique…) pour éviter tout problème dans les trains ou les bus et surtout ne pas avoir à payer pour un vélo. S’il est dans une housse, c’est un bagage, s’il est visible, c’est un vélo… payant ! Dans ce cas, en moyenne, la randonnée peut revenir à 17 euros par jour, en fonction de la longueur du trajet…

3. Plus loin, hors Europe, et lorsque l’avion devient le moyen de transport utilisé, le lac andesvoyage doit être minutieusement préparé (formalités administratives, sanitaires, conditions météorologiques à connaître, compatibilité du matériel électrique ou du réchaud, pièces de rechange,…). Tout devient beaucoup plus compliqué ! Le vélo doit être particulièrement bien emballé, là encore, comme dans le train, pour éviter d’avoir à payer un supplément pour lui (cela dépend des compagnies…), mais surtout pour le protéger des chocs ! (à plusieurs milliers de kilomètres de chez soi, une jante trop tordue peut vite devenir un gros (gros !) problème..) Dans ce cas, 500 euros par mois en moyenne, sans compter le billet d’avion, est réalisable.

362891 visites